Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs
Bienvenue chez CENTURY 21 SF Immobilier, Agence immobilière SEVRAN 93270

Des taux d'intérêts immobiliers historiquement bas : quelles conséquences ?

Publiée le 15/04/2016

 

Le chiffre du mois : Coût ÷ 3

 

En Mars 2016, les taux d’intérêts pour les emprunts immobiliers sont historiquement faibles, et parfois même inférieurs à 2%. Ces chiffres n’avaient pas été aussi bas depuis la fin des années 1940 ! Cette baisse est en grande partie due à la politique menée par la Banque Centrale Européenne.

L'an dernier, le volume des crédits immobiliers représentait plus de 200 Milliards d’euros. Leurs taux d’intérêts influencent donc directement et largement la santé de l’économie. Quelles sont les conséquences de cette baisse ?

Tout d’abord, si l’on souscrit un prêt immobilier sur vingt ans aujourd’hui, le montant des intérêts d’emprunt est divisé par trois par rapport à 2008 ! Ces taux faibles entraînent alors un intérêt accru vers l’accès à la propriété et donc une hausse de prix des biens immobiliers, ce qui inverse la tendance de ces quatre dernières années.

C’est également le moment de renégocier les crédits et assurances, que ce soit pour baisser le taux ou réduire la durée. Selon les estimations de la Banque de France, il resterait 90 milliards d’euros de crédits potentiellement renégociables dans les portefeuilles de prêts des banques, c’est-à-dire un peu plus de 10% de l’encours total des crédits immobiliers en France.

Il est intéressant de se pencher sur :
- les contrats signés entre 2006 et 2014 ; 
- les crédits avec un taux hors assurance supérieur à 3%/3,20% ; 
- les crédits avec un capital restant dû supérieur à 70.000 euros ; 
- et plus généralement sur les cas où la vente du bien immobilier n'est pas prévue dans les 2 ans.

Vous vous reconnaissez dans ce descriptif ? Prenez un peu de temps pour faire réétudier votre dossier, vous économiserez peut-être beaucoup d’argent !

Notre actualité